Background refluxinfo.fr

Chaussettes de compression : incontournables pour les voyages



Surtout en classe économique, les vols long-courriers sont malheureusement réputés pour être synonymes de stress et fatigue. Pire encore, ils augmentent le risque pour les troubles veineux aggravés dont la phlébite, notamment chez les sujets à risques comme les femmes enceintes.



Voyage en avion : pourquoi les chaussettes de contention ?



Chaussettes de contention

Le choix pour une chaussette de contention, de bas ou collant du même type, permet de prévenir la formation d’un caillot dans les veines des membres inférieurs au cours d’un vol de long trajet. Ce dernier implique en effet le maintien d’une position assise pour une longue durée, et parfois dans un espace contigüe. Celle-ci, impliquant la compression des cuisses, entraine souvent des légions de la paroi des vaisseaux sanguins. Ainsi va se produire une stase veineuse qui conduit à l’augmentation de la viscosité sanguine. A titre de prévention de la maladie thromboembolique, une chaussette de contention de classe 1 peut s’avérer suffisante mais les femmes enceintes et ceux souffrant d’une insuffisance veineuse apparente peuvent se voir prescrire des chaussettes de classe 2 ou 3.



Voyage et grossesse : attention au risque de phlébite



Ce risque constitue une réalité chez les femmes enceintes à partir de 5 ou 7 heures de vol. Il peut aboutir au développement d’une thrombose veineuse puisqu’on notera l’apparition d’une lésion au niveau de la paroi des vaisseaux. Dans ce cas, on parle de triade de Virshow qui est associé à des modifications du sang. Et si les exercices d’étirement des muscles du mollet conviennent aux jeunes et adultes en voyage en avion, l’utilisation de chaussette de contention de grossesse demeure évidente pour une femme enceinte. Bien entendu, il est toujours conseillé de voir avec un médecin traitant le niveau de compression approprié puisque celui-ci dépend de l’état d’un sujet.